Archives de catégorie : Non classé

Travel blues ou la dépression post-voyage !

Vous me posez tous la même question : « Alors ce retour, pas trop dur ?? » et bien si justement !

Il y a quelques mois, notre retour commençait doucement à prendre forme dans nos esprits. Retrouver les amis et la famille qui nous ont souvent manqué, engloutir une quantité impressionnante de fromage et déguster un bon café, une douche chaude où l’on peut traîner et une bonne connexion internet, les soirées entre potes, tout cela nous faisait rêver !

Et bien voilà, un mois qu’on a posé nos valises, enfin notre sac à dos crasseux, et après avoir rayé un par un la liste des plats à manger et les trucs à faire au retour (préparée par les enfants près du lac Titicaca en Bolivie !), je reste comme abasourdie…

Le mouvement, la liberté, les découvertes et les rencontres s’éloignent peu à peu et laissent place à une routine orchestrée par tes horaires, tes contraintes et les rendez vous médicaux ! Bah oui depuis notre retour Paul semble souffrir d’allergie ! C’est pas un signe ça ?

Je traîne comme une vieille relique Bruno notre nain de voyage dans mon sac à main, je reçois encore les alertes des tremblements de terre au Pérou, je fais des grands signes aux camping caristes que je croise en allant bosser (eh oui!), mon mur facebook est envahi par les publications d’autres amis voyageurs et quelques conversations en espagnol égayent encore nos dîners en famille ! Mais qu’est ce que ça veut dire docteur ?

 

Comment nous avons vendu notre camping-car au Paraguay.

Avant de partir pour notre périple, nous avions déjà décidé de revendre notre camping-car sur place. Nous de savions pas comment procéder mais nous savions que c’était possible. L’objectif était d’éviter des frais de retour pour un camping-car que de toute façon, nous ne voulions pas garder par la suite.

Dès les premiers jours de notre périple, nous avions été arrêtés par un paraguayen Angel qui voulait nous acheter notre camping-car. Par la suite, un nombre impressionnant de personnes ont visité notre véhicule. Nous avons même eu le droit à la photo devant le camping-car !

Après enquête, on découvre qu’il n’y a pas de constructeur de cc sur le continent ( à part peut être  en argentine vers Rosario…) Là on se dit, on a une chance de pouvoir revendre facilement le nôtre.

Un an plus tard, nous sommes en Bolivie et  au pied du mur : nous devons commencer à nous atteler sérieusement à ce problème de revente. Nous tentons de reprendre contact avec nos 2 clients potentiels et sérieux : un chilien et Angel notre paraguayen. Après plusieurs tentatives sans succès pour contacter notre chilien, c’est décidé, on file au Paraguay pour rejoindre Angel.

Angel travaille avec les douanes. Il connait bien les formalités pour nationaliser un camping-car. Il a un réseau important de connaissances qui ont les moyens d’acheter un camping-car européen. Nous voilà rassuré. On se dit a ce moment là, que l’on a fait le bon choix…

 

Cependant, nous avions oublié un détail , nous sommes en Amérique du Sud ! Et ici, il y a des règles d’or à respecter.

  1. la notion du temps n’est pas la même qu’en France : il n’y en a tout simplement pas ! Quand vous fixez un rendez-vous, il faut prévoir une marge de plus ou moins une heure. Et après un délai d’une heure, il faut appeler pour s’assurer que la personne va venir ! En gros, il faut pas s’énerver et attendre.
  2. Les affaires se font entre hommes. Karen s’en est très vite rendu compte, vu qu’on ne lui adressait même pas la parole ! Cependant, si votre femme a la larme facile, cela les désarçonnent complètement et peut jouer en votre faveur!
  3. Les négociations se font en dollars et pas en euro. Nous avons bien failli perdre un petit millier d’euros sur un malentendu de ce type !!! Et donc il faut penser à toujours vérifier le cours de l’euro !
  4. Et enfin et plus spécifiquement au Paraguay, les droits de douanes peuvent être excessifs si le véhicule à plus de 10 ans et moins de 30, car il y a des demandes de dérogations à faire ! Dommage, notre véhicule à 11 ans !!

 

Bon, une fois toutes ces règles plus ou moins acquises, nous avons pu trouvé un client, négocié le prix, remplir tous les papiers nécessaires avec l’aide d’Angel.

Voila c’est aussi simple que cela !

Si Noé me lisait, il ajouterai : « Papa, c’est çà l’ironie? »

Pour les futurs voyageurs qui nous lisent, n’hésitez pas à nous contacter pour avoir les infos plus techniques. Justement, en ce moment même, Angel cherche un camping-car pour un ami à lui. Si cela vous intéresse contacter nous et je vous enverrai ses coordonnées. Vous le contacterez de ma part et vous serez accueilli comme des rois. Il vous fera partager son amour pour son pays pendant que les négociations avancent.

 

Best of des paysages Argentins (partie 2)

Voila les dernières galeries du best of Argentin. Cela couvre essentiellement la Patagonie.

Galerie 1

Galerie 2