Archives mensuelles : octobre 2016

Les baleines nous font le grand show!

Encore un incontournable de notre voyage : la péninsule Valdès. Nous sommes arrivés il y a deux semaine avec en tête de nos objectifs : les baleines. Il faut dire qu’après deux tentatives (aux Açores et en Guadeloupe) qui se sont soldées par des échecs, nous sommes bien décidés à faire le pied de grue jusqu’à apercevoir ces géantes des mers.

Dan, plein d’optimisme me lance : « Jamais deux sans trois ! ».

dsc02010-12286Heureusement, elles sont là ! Dès le premier soir, nous pouvons observer à loisirs des nageoires caudales non loin de la côte et nous ne sommes même pas encore dans la réserve, cela promet ! Nous passons plus d’une semaine à sillonner la péninsule : colonies de lions de mer en pleine parade amoureuse, éléphants de mer en mode « je me dore la pilule », manchots de magellan avec leur démarche à la Chaplin qui se promènent à 1m, tatous discrets mais pas farouches, baleines qui jouent avec leur baleineaux tout près de la côte… C’est un vrai zoo avec une piscine à baleines géante ! C’est vraiment magique et la quantité d’animaux présents est impressionnante.

dsc_9082-12350Les enfants, passé la surprise et la découverte de la faune passent leur temps à jouer au « paléontologue et à gratter des coquillages fossilisés qui recouvrent le sol. Dan expérimente toute les fonctions et sous fonctions de son appareil photo, surtout le mode « rafales » ! Je me promène et lis sur la plage… Bref, l’ambiance relax du lieu nous réussit bien à tous les 4.

C’est la pluie qui aura raison de nous et après 2 jours enfermés, les routes de la presqu’île étant devenues impraticables, nous quittons la péninsule avec des images plein la tête.

Quelques jours de soleil plus tard, nous revenons sur nos pas, voir quelques baleines avant de quitter la région : ils sembleraient qu’elles soient parties. Un couple de suisses, plein d’optimisme lui aussi nous informe qu’ils n’en n’ont vu qu’une en 2 jours, qu’elles sont parties, que cette année, il y a rien, qu’il va pleuvoir demain, que l’itinéraire qu’on a prévu est nul et qu’il faut pas passer par là et puis de toute façon les manchots, ils sont tout petits et que quand t’en as vu un t’en a vu 100 ! Pour ne pas céder à l’abattement, nous ouvrons notre bière sur la plage et après ça on se dit que des baleines, on en a vu plein, que les manchots, ils ont une taille de manchots et qu’on en verrait bien quelques centaines quitte à prendre une route « nulle » et à attendre le soleil !

Les galères, on a déjà pas mal donné, ne cédons pas au découragement maintenant, après ces quelques semaines de rêves qui nous ont été données !

Les photos seront mises dans la galerie dans quelques jours…selon les connexions!

amis argentins…Merci!

Quelques milliers de kilomètres plus tard, avec notre pompe du chauffage toute neuve et délestés de quelques milliers de pésos, nous reprenons la route aussi vite que possible…enfin aussi vite c’est vite dit !

C’est sans compter sur Dan qui dans sa précipitation à reprendre le volant a laissé sa CB sur le bureau du  garagiste qui a appelé le péage, qui a alerté la patrouille, qui nous a arrêté 30 km plus loin pendant une pause pipi…Merci !

Merci d’ailleurs à Gabriel, Ariel, Julio et à toute l’équipe de Colven (ceux de Salta, ceux de Cordoba et enfin ceux de Reconquista) qui ont travaillé parfois très tard sur notre problème sans jamais nous avoir fait payer tant que la solution n’était pas trouvée ! La palme revient au garage de Salta qui a monopolisé 2 personnes pendant 4 jours… Surprenant pour nous qu’ils ne veuillent pas être payés.

dsc_8560-12375Retour vers les Andes avec les visites des parcs de Talampaya et de la vallée de la lune. Le parc ne prend pas la visa et vous n’avez pas assez de liquide, c’est pas grave nous dit-on  à l’accueil, on ne fera pas payer vos enfants ! Merci !

Les paysages encore une fois sont spectaculaires, on y retrouve des fossiles de dinosaures : les garçons ont adoré ! Voyez un peu les photos.

Après tout ça, on a bien mérité quelques jours de vacances !! Halte dans un petit village, baignade en rivière, ballades autour du lac et « farniente »…puis direction le cœur des Andes, le mont Aconcagua domine l’Amérique du haut de ses 6962m !

dsc01884-12345Pour nous y rendre on choisit de prendre le chemin des écoliers. Bon on savait pas que ce serait la « piste défoncée qui grimpe dans le brouillard avec un grand vide à côté» des écoliers ! Nous avons fait les 3 h de route avec un 4×4 devant nous dont les passagers avaient l’air aussi paniqués. Arrivés en bas,  ravis d’être encore en vie, ils viennent nous voir pour nous proposer de venir manger un barbecue avec eux ! Merci !

Charmante soirée avec Analia, Laura, Claudio et Orlando, merci de votre hospitalité. Bon,  quand on te propose un barbecue en Argentine, sache que c’est viande de bœuf, plus viande de porc, plus viande de bœuf. Apéro : saucisson ! Ne cherches pas les légumes, même les patates sont exclues ! Avec toutes ces protéines, nous n’avons fait qu’une bouchée de l’Aconcagua enfin de la petite rando de 2h au pied de la montagne !

Vous avez compris, depuis notre arrivée en Argentine, beaucoup de rencontres ont égrainé notre parcours et l’ont rendu d’autant plus agréable !  Alejandra, ton accueil était parfait, Fermin ton hospitalité, tellement chaleureuse, Héléna, tu es arrivée au bon moment quand notre petit Paul s’est blessé et t’es occupé de tout. Arnaud et Maëva, merci pour les « croissants » ! Merci aussi aux autostoppeurs pour les airs de guitare sur la route de Yala, merci à la communauté d’ Uquia d’avoir invité nos enfants à leur fête de village et de les avoir tant gâté. Gabriel, ton garage a été notre maison durant 4 jours. Amis de Rosario, à bientôt peut être… Chacun des argentins a répondu à nos questions avec le sourire,  avec patience et gentillesse, parfois même nous ont perdu avec le surplus d’informations mais qu’importe, nous en gardons un réel sens de la solidarité et de la fraternité qui nous touche vraiment…et nous surprend parfois !

Depuis, nous avons décidé de prendre la route pour la Patagonie…5 ou 6 jours de route vous attendent, nous vous raconterons!