Archives mensuelles : septembre 2016

Itaipu et Iguazu, le nouvel article des ninos..

Au Paraguay, il y a un des plus grands barrages  au monde c’est celui qui  produit le plus d’électricité au monde.

dsc_7424-12271Quand ils l’ont construit, ça a inondé une grosse partie de la forêt. Ils ont construit un hôpital des animaux pour récupérer et soigner les animaux qui habitaient là. On a visité cet hôpital.

dsc01077-12285On est allé aux chutes d’iguazu , c’était méga grand !

dsc01095-12304On a vu des petits toucans,

dsc01192-12396Des grands toucans

dsc_7446-12311Des uracas qui mangeaient nos miettes de pic nic

dsc_7789-12481Un genre de grosse pintade:dsc01190-12394

Des guaxos

dsc01137-12343

Des coatis qui volaient les chips des gens qui mangeaient: dsc01153-12358

Et plein de papillons qui buvaient dans les flaques d’eau:

dsc_7613-12317 dsc_7782-12474

 

 

Salta et la quebrada de Humauaca

dsc01437-12271

Avec nos petits soucis de chauffage (toujours non résolus!), on a complètement omis de vous parler de notre petit tour dans les Andes.
Tous les jours, nous avons pourtant été émerveillés et surpris par les paysages quasi irréels, les nuanciers de couleurs et les plateaux d’altitudes nous ont pourtant révélés une facette de l’Argentine que nous ne soupçonnions pas.
Lamas, vigognes, flamands roses et condors ont ravi toute la famille …. Je vous laisse aller voir la galerie photo de Salta-Jujuy pour vous donner une idée.
De notre côté, pas d’avancée flamboyante concernant le chauffage, et j’en perd tout mon sens de l’humour…à suivre!

Petits déboires et Cie. Partie 2.

Parce que quand tu es à 4000m, tu as souvent froid, c’est là que ton chauffage décide de te planter. Au départ, tu te dis que ça va aller, après tout, il marche par intermittence, on se lèvera la nuit pour le rallumer ! Et puis il faut dire qu’on n’a pas du tout envie de quitter ces paysages totalement irréels et avec l’acquisition de nos super couverture en laine de lama, ça devrait aller !

Oui  mais c’était sans compter sur ce p….. de chauffage qui déciderait de ne plus marcher du tout et qu’après une nuit en mode polaire, double chaussettes, doudounes , bonnet… tu te dis qu’il faut peut être faire quelque chose. Pour être tout à fait honnête, je ne dis pas : je clame haut et fort, je crie au scandale et hurle au désespoir jusqu’à faire craquer Daniel  (car je suis la plus frileuse des 4 !).

Après une semaine dans les Andes, nous reprenons la route vers Salta pour trouver une solution et c’est là que l’aventure commence !

Tu fais le plein d’essence et là le pompiste appelle son beau frère qui a un voisin qui connait quelqu’un qui s’y connait…en fin de journée tu atterris devant un garage où on peut s’occuper de ta panne.

Là, on regarde on fait le tour, on teste : Bon à 18h, celui qui s’y connait dans ce type de chauffage arrive et ça devrait être bon ce soir. Ah non en fait ce sera sûrement demain à 10h. Ou alors revenez vers 12h30. Un changement de tuyau plus tard, on t’informe que ce ne sera que soir et vous l’avez compris, après un nettoyage de toutes les pièces, on remonte tout, on teste et on te dit que le lendemain ça marchera parfaitement. Après une deuxième nuit d’hôtel (toujours trop froid dans le camping car !), tu débarques pour t’apercevoir que ça ne marche pas et qu’il ne voit pas quoi faire de plus. Le seul spécialiste de la marque est à Buenos Aires et nous en sommes à 1500 km ! Si on laisse le camping car un jour de plus, il essaiera de tout redémonter  et de travailler par photos avec le spécialiste et de se faire envoyer la pièce si besoin. Est-ce qu’on a vraiment le choix ?? Sans chauffage, la suite de notre itinéraire est franchement compromis ! Va pour un jour de plus…

dsc01624

Nous en sommes là,  garrés devant le garage et j’utilise leur connexion  wifi pendant leur pause repas. Nous espérons vous donner de nos nouvelles de nouveau sur la route…