Archives mensuelles : août 2016

polaire cherche sa propriétaire

Coucou Maeva et Arnaud. Nous sommes dans la région de Salta (camping municipal) et détenons la polaire de Maëva, si tu veux la retrouver entière, il t’en coûtera une bière. il me semble que Salta était aussi sur votre parcours. Bonne route à tous les deux. Contactez nous via le site ou la page facebook.

Iguazu, côté brésil ou Argentine?

Les chutes d’Iguazu sont situées sur le rio qui sépare les 2 pays et bien entendu on peut y aller par les 2 côtés. Première étape tu te renseignes.

En Argentine : Las cataratas son muy spectaculosa  en Argentina !

Au Brésil : Las cataratach son mucho bonito o Brasil !

Avec mon espagnol  et mon Portugais approximatif bien sûr !

Notre troisième source de renseignement, notre guide du routard : il nous dit qu’il faut faire les 2. Avec ça on est bien avancé… On décide donc de faire comme tout le monde et de faire les deux puis de faire notre petit comparatif nous même.

2ème étape, tu testes :

On commence par le côté brésilien : Noé se réveille surexcité à 7h, des petits toucans colorés accompagnent notre petit déjeuner. Notre ticket en poche, un bus nous emmène au départ d’un sentier  et c’est parti pour une ballade de 2h avec des vues sur l’ensemble du paysage, c’est en effet très … pas de mots ! Au beau milieu des coatis qui cherchent leur repas, on en a pris plein les yeux (façon de parler pour Dan qui est rivé derrière son appareil photo !). Une petite passerelle mène au milieu des chutes où la bruine éclabousse les visiteurs encapuchonnés dans leurs ponchos « Iguazu ».

Eclats de rires des enfants : « On y retourne ? »

Le sourire aux lèvres, les yeux brillants et plein d’images dans la tête, nous retournons à notre camping car avec la sensation d’avoir vécu une journée extraordinaire !

DSC_7706-12399-HDR

Deux jours (de pluies tropicales) plus tard, nous voilà sur les terres argentines : Noé se réveille surexcité à 7h, des uracas bleus accompagnent notre petit déjeuner. Notre billet en poche (un peu + cher !), un petit train nous emmène au départ de plusieurs sentiers. Nous serons encore éclaboussés sous les rires des enfants : «  on y retourne ? », les gens ont toujours des allures de nain de jardin sous les capuches pointues de leur poncho, les coatis sont toujours là, Dan est toujours derrière son appareil photo et j’ai toujours pas de mot pour décrire ce que nous avons vu. Une première ballade nous a conduit au pied des chutes avec la sensation de pouvoir presque les toucher au détour d’un chemin. Une autre nous guidera par une longue passerelle sur le cours du fleuve qui semble s’effondrer soudainement sous la pression de l’eau et de se jeter  dans la garganta del diablo, à couper le souffle !

DSC01086-12295

Le sourire aux lèvres, les yeux brillants et plein d’images dans la tête, nous retournons à notre camping car avec la sensation d’avoir vécu une journée extraordinaire !

Conclusion : Ben, comme beaucoup de visiteurs, on ne peut pas trancher ! Noé a beaucoup aimé le côté Brésilien car il a vu beaucoup de toucans et découvert les coatis, il a aussi préféré la vue dans son ensemble. Paul a préféré le côté brésilien car on était plus mouillés et il a réussi à « apprivoiser » un papillon mais a eu très peur au dessus de la garganta del diablo. Dan vote pour le côté argentin (je pense que le fait qu’il n’ait pas oublié le pied de l’appareil photo y est pour quelque chose…) et moi ben j’avoue que les expressions de surprise et de ravissements de mes enfants côté argentin font pencher la balance.. ;

Une petite sélection de nos photos (faîte avec du mal parmi les centaines de photos d’Iguazu !) vous attendent ici.

 

Wifi or not wifi?

Bon c’est pas qu’on pense pas à vous et qu’on veut pas donner de nouvelles mais trouver une connexion c’est pas si facile … Faut dire que pour le moment nous ne choisissons les villes qu’en cas de besoin alors forcément…

DSC_7286-12360

Depuis que nous avons quitté la ville des gauchos, nous avons roulé quelques jours à travers les immensités argentines : une journée à traverser des marécages, deux jours dans la pampa sur des lignes droites à perte de vue.  Puis nous avons éprouvé notre camping car pour la première fois : 120 km de pistes sableuses et/ou boueuses aller et 120 km au retour, mais aucuns regrets car nous avons atterri dans une réserve pleine de singes hurleurs, cerf des pampas, capibaras et caïmans sans parler de tous les oiseaux colorés ! (allez lire la rubrique de Noé et Paul). Autant vous dire que là côté connexion wifi, on n’a même pas demandé !

DSC00992-12291

Une petite panne de frigo nous a mené à Posadas où nous avons enfin lu nos mails et merci à tous ceux qui nous ont laissé des petits mots pour nos anniversaires. Nous sommes arrivés aujourd’hui au Paraguay où nous pensons rester quelques jours. Nous sommes stationnés au fin fond de la campagne auprès des ruines de missions jésuites et là, ô miracle, le wifi est venu jusqu’à nous ; Ne sachant pas quand nous aurons de nouveau une connexion, un bon anniversaire à tous les aoutiens : Sabrina, Lily, Mathys, Clélia Pesse Giraud et Clélia Marconi, papa, Alain, Flo, Steph et Stéphane…

A très bientôt, à Iguazu peut être enfin…