Archives mensuelles : mai 2015

Le choix du camping-car

L’achat du camping-car a été notre première grande décision pour la suite du projet. C’est le gros investissement du voyage. Pour faire ce choix, nous avons consulté un bon nombre de blogs de familles camping-caristes, et nous avons donc put établir une liste d’exigences :

  • un porteur Ford ( car plus connu que Fiat en Amérique)
  • au minimum 120cc ( l’idéal un 140cc avec roue jumelé )
  • une capucine pour les parents, afin de ne pas refaire le lit tous les jours.
  • des lits superposés pour les enfants, pour occuper un maximum d’espace sur la hauteur.
  • un coffre assez grand
  • une bonne autonomie
  • un camping-car relativement récent pour avoir une bonne isolation et une bonne étanchéité.

Armés de toutes ces exigences, nous avions envisagé l’achat dans le courant du printemps, afin de pouvoir le tester pendant les beaux jours et pendant nos vacances du mois d’aout. En mars, nous entendons à la radio des publicités pour la « Quinzaine du camping-car » qui s’achève, et la on se dit : « Tiens on peut peut être faire une affaire … »

Bingo, notre camping-car nous attendait là bien sagement dans le garage Horizon à Mérignac.

logo horizon-bordaux

C’est un Challenger Genesis 43 sur un Ford Transit de 125cc. Dans le cadre de la Quinzaine du camping-car, le garage nous a offert un panneau solaire et une batterie supplémentaire afin d’augmenter notre autonomie. Pour le reste, le véhicule contient toutes nos exigences, mais aussi, un chauffage gazoil, un frigo gaz, un chauffe eau gaz, une télé dvd.

D7000_avril_2015-13335Hélas, ce n’est pas un 140cc avec roues jumelées. Nous avons cédé sur ce point car tout le reste collait et le camping-car de 2006 est en excellent état (quasi neuf avec ses 40000km). Nous espérons seulement de ne pas le regretter sur les routes pentues de la Cordilière des Andes.

Voici la disposition à l’intérieur de la cabine. Les fauteuils, conducteur et passager, ne se retournent pas.
planCC

Sous les lits superposés, il y a un coffre. On peut condamner un lit pour agrandir ce coffre pendant la traversée.

Maintenant, nous devons l’aménager et l’équiper pour le voyage. Nous avons déjà des idées sur le sujet, mais ce sera le sujet d’un futur article. D’ailleurs si vous avez des conseils, des retours d’expérience, une connaissance du terrain, on est preneur et n’hésitez pas à nous laisser un message sur le blog.

Le camping car en famille : 1er essai !

premierWeekEndCCVendredi 9h : Départ, tout le monde est content, les enfants regardent leur DVD, direction La Rochelle.
Vendredi 12h : Repas au bord de la mer. Ok, il fait froid mais bon la vue est sympa.
« Paul, t’as quoi dans la main ? »
« Des escargots que j’ai trouvés. »
« On repart maintenant, laisse-les dans l’herbe. »
Je vous passe les détails, les escargots allaient être tristes, ils pouvaient pas rester seuls, on avait encore de la place dans le camping car, Bla bla bla…Crise de larmes et départ un peu tendu.

Vendredi 16h: Nous arpentons La Rochelle à la recherche du doudou de Paul…Finalement, nous le retrouverons au bar qu’on avait quitté une 1/2heure auparavant.

Vendredi 20h : Enfants KO qui ont testé tous les boutons, poignées, volets, interrupteurs, rideaux et bidules qui pouvaient s’actionner dans le camping car. Résultat: frigo éteint, pas d’eau chaude, tous les placards ouverts et une échelle cassée. Bref, ça ira mieux demain…

Samedi 03h: « Et pour Jean-mi, HIP HIP HIP, Et pour Jean-mi, HIP HIP HIP, Et pour Jean-mi, HIP HIP HIP HOURA » Ok il y a un enterrement de vie de garçon pas loin, on dormira mieux demain.

Samedi 10h: Départ en vélo pour l’Aquarium de La Rochelle.

Samedi 13h: Nouveau drame, Noé s’indigne: « Quoi?? Y a que des jus d’orange dans le menu enfant? C’est trop nul, j’en veux pas!! »
« ok bois de l’eau et tais toi! »
Tout ça pour 10 minutes après me demander à boire, je vous le donne en mille: un jus d’orange!

Samedi soir : plage et gros dodo

dimanche 03h: « Et pour Gilou HIP HIP HIP, Et pour Gilou HIP HIP HIP, Et pour Gilou HIP HIP HIP HOURA! »
Pfff…

Dimanche 10h: allez on se prépare pour une ballade en vélo.
« Dan, attention derrière! »
« quoi? »
« Trop tard, tu as embouti la voiture du monsieur… »
Premier constat du camping car, et puis Paul pourquoi tu t’étouffes? Ah oui tu est malade, tu n’arrêtes pas de tousser et tu as de la fièvre. C’est décidé, cela sonne la fin du week end.

Dimanche 16h: Lalande de Pomerol, le camping car est vidé et tout le monde dort!

On dira qu’il fallait en passer par là et que chacun finira par trouver ses marques! On reste optimistes mais bon le week end prochain finalement, c’est repos!